Les news

 

Lettre d'information

Pour vous abonner à la lettre d'information, veuillez saisir vos coordonnées ci-dessous :

email 
Nom 
 

Mailhat,site clunisien

Fondée le 11 septembre 909 ou 910 par Guillaume d'Aquitaine (Comte de Macon et d'Auvergne) et l'abbé Bernon, l'abbaye de Cluny n'a cessé de rayonner sur l'Europe. Son église abbatiale fut la plus grande d'Europe jusqu'à sa destruction progressive en 1798. Un bourg monastique s'est developpé tout autour de la clôture abbatiale. Plus de 1400 "filiales" ont constitué l'un des premiers réseaux européens. Aujourd'hui, Cluny continue d'être un symbole de beauté, d'harmonie et de paix pour des centaines de milliers d'européens. L'histoire vivante  côtoie un tissu économique, culturel, patrimonial, artisanal et touristique exceptionnellement riche et varié.

Pourquoi, historiquement, la petite église romane de Mailhat fait-elle partie de ce vaste ensemble de blanc manteau d’édifices religieux qui couvrit l’Europe à partir du Xème siècle sous l’impulsion de l’abbaye de Cluny ?

Au début du XIème siècle, la plupart des églises paroissiales sont des églises privées fondées par un seigneur laïc ou monastique qui nomme le desservant (c'est à dire le curé) et perçoit les revenus, c'est à dire les dîmes qui permettent l'entretien du bâtiment, le culte, l'assistance aux pauvres et la vie du desservant.
A cette époque, l'église primitive de Mailhat va devenir un prieuré-cure de Sauxillanges. L'église actuelle a été construite plus tard, à la fin du XIIème siècle.

Sauxillanges est une abbaye bénédictine, fondée au Xème siècle . Elle est rattachée à Cluny quelques années plus tard (milieu du Xème siècle) ; c'est une des cinq Filles de Cluny. (Les 4 autres filles de Cluny sont Lewes en Angleterre, Souvigny dans l'Allier, la Charité-sur-Loire dans la Nièvre et Saint-Martin-des-Champs à Paris). Sauxillanges est dirigée par des prieurs qui appartiennent aux familles Mercoeur, Montboissier, La Tour d'Auvergne. Pierre le Vénérable (de Montboissier), futur abbé de Cluny en 1121, fit ses études à Sauxillanges.
Construite dans le dernier quart du XIème siècle, l'abbatiale s'appelle Saint-Pierre-Saint-Paul ; elle est consacré en 1095 par Urbain II en présence de Hugues de Cluny. La bulle du pape Urbain II confirme à Sauxillanges 50 églises dont Mailhat (12 du diocèse du Puy, les autres étant du diocèse de Clermont). De nombreux prieurés et prieurés-cures dépendent de Sauxillanges. Mailhat fait donc partie de ces petites paroisses rurales qui dépendaient du grand prieuré cistercien de Sauxillanges.

Un certain nombre de renseignements concernant l'église de Mailhat provient du cartulaire de Sauxillanges. L'église primitive Sainte-Mère-de-Dieu, Marie Maxliacus (Mailhat) appartenait pour moitié à dame Philippa, épouse de Robert de Banciac ; celle-ci donna son bien au Seigneur Dieu et à Saint Pierre de Sauxillanges pour la sépulture de son époux Robert et la Rédemption de son âme. Plus tard, les fils de Philippa donneront à Sauxillanges la moitié de la dîme de Mailhat pour la rémission de leurs péchés.
La deuxième moitié de l'église de Mailhat appartenait à Pierre Bejenitz, qui le donne également à Saint-Pierre-Saint-Paul de Sauxillanges.
D'autres personnages, Bertrand dit de Mauvais sang, Amblard et le prêtre Witard, donneront des biens attachés à l'église de Mailhat ou des terres de Mailhat pour avoir le droit soit d'être moine, soit d'être enterrés à Sauxillanges ou pour que les moines prient pour leur Rédemption et celle de toute leur famille. A cette époque, on retrouve beaucoup cette recherche de la rédemption dans les donations et dans les testaments ; à partir des donations de terres cultivables, les prieurés mettent en valeur les domaines monastiques. Ils doivent en contrepartie les prières prés des tombeaux des donateurs et de leur famille.
Mailhat est donc devenu un prieuré-cure clunisien ; le curé était nommé par le prieur de Cluny. C'était un membre du clergé séculier, chargé entre autres, des baptêmes, de prêcher et de confesser. Deux moines étaient détachés de l'abbaye de Sauxillanges et devaient s'arranger avec le curé. Ils étaient chargés de prier pour les morts et de veiller sur la dîme due à Sauxillanges. La dîme était pour le monastère de Sauxillanges. Ce qui restait au curé était représenté par une partie des offrandes (les dons aux mariages, visites des malades, confessions, messe pour les morts) et divers droits, comme les droits de sépulture qui représentaient une part notable du budget paroissial. L'entretien de l'église était reparti entre le monastère de Sauxillanges, les paroissiens et le curé desservant.
Le prieuré-cure de Mailhat était primitivement dédié à Saint Jean Baptiste. Au XIVème siècle, lorsque les moines bâtirent la chapelle Nord, au niveau de la 2ème travée de la nef, pour s'y faire inhumer, ils dédièrent l'église à Notre Dame, et saint Jean Baptiste devint alors le second patron de l'église. La fête patronale passa du 29 août (décollation de saint Jean Baptiste) au 15 août (assomption de la Vierge Marie).
Au XVIIIème siècle, Mailhat est toujours clunisienne car en 1703, une visite pastorale de l'évêque François nous apprend que la nomination du curé de Mailhat est faite par le prieur de Sauxillanges. Il n'est pas fait mention des 2 moines.
En 1790, en France, la nationalisation des biens du clergé et la suppression des ordres religieux, puis en 1792, la suppression de tous les monastères mettent fin définitivement à l'ère clunisienne. Mailhat cessa d'être chef lieu de la paroisse Mailhat-Lamontgie le 31 décembre 1782 au profit de Lamontgie qui devint chef lieu de commune.

Voici brossé sommairement l'histoire clunisienne de la petite église romane de Mailhat. En 1859, elle fut classée sur la liste des Monuments Historiques. En 1902 et 1903, la commune et l'Etat financèrent des travaux de réparations qui furent repris en 1956.
En octobre 1991, est créée l'association des Amis de l'Eglise de Mailhat, dont le but est la promotion culturelle, historique et spirituelle du monument. Grâce à son action, un nouveau plan de restauration, financé par la Direction régionale des Affaires culturelles, le département du Puy de Dôme et la commune de Lamontgie, a débuté en 1994.

L'association des Amis de l'Eglise de Mailhat voudrait aujourd'hui souligner la chance qu'elle a d'avoir toujours trouver dans la municipalité de Lamontgie et plus particulièrement dans la personne de son maire, une écoute attentive et une aide précieuse pour les démarches de restauration. C'est une charge lourde pour une petite commune d'avoir à entretenir un tel trésor. Il serait bien heureux que les autres instances de tutelle aient la même bonne volonté ! Puisse l'appartenance à la fédération des sites clunisiens l'aider à avoir un peu plus de poids pour poursuivre l'effort de restauration... L'association a le sentiment aujourd'hui de faire partie d'une grande famille de privilégiés, celle des sites clunisiens, unis par le même héritage historique de beauté et de spiritualité .

Cette pierre de lave émaillée représentant le logo de la Fédération en est le symbole et en marque également l'exigence. Sachons en être dignes !

 

Par Isabelle Grosjean :

Pourquoi historiquement la petite église romane de Mailhat fait-elle partie de ce vaste ensemble de blanc manteau d’édifices religieux qui couvrit l’Europe à partir du Xème siècle sous l’impulsion de l’abbaye de Cluny ?

Au début du XIème siècle, la plupart des églises paroissiales sont des églises privées fondées par un seigneur laïc ou monastique qui nomme le desservant (c'est à dire le curé) et perçoit les revenus, c'est à dire les dîmes qui permettent l'entretien du bâtiment, le culte, l'assistance aux pauvres et la vie du desservant.
A cette époque, l'église primitive de Mailhat va devenir un prieuré-cure de Sauxillanges. L'église actuelle a été construite plus tard, à la fin du XIIème siècle.

Sauxillanges est une abbaye bénédictine, fondée au Xème siècle . Elle est rattachée à Cluny quelques années plus tard (milieu du Xème siècle) ; c'est une des cinq Filles de Cluny. (Les 4 autres filles de Cluny sont Lewes en Angleterre, Souvigny dans l'Allier, la Charité-sur-Loire dans la Nièvre et Saint-Martin-des-Champs à Paris). Sauxillanges est dirigée par des prieurs qui appartiennent aux familles Mercoeur, Montboissier, La Tour d'Auvergne. Pierre le Vénérable (de Montboissier), futur abbé de Cluny en 1121, fit ses études à Sauxillanges.
Construite dans le dernier quart du XIème siècle, l'abbatiale s'appelle Saint-Pierre-Saint-Paul ; elle est consacré en 1095 par Urbain II en présence de Hugues de Cluny. La bulle du pape Urbain II confirme à Sauxillanges 50 églises dont Mailhat (12 du diocèse du Puy, les autres étant du diocèse de Clermont). De nombreux prieurés et prieurés-cures dépendent de Sauxillanges. Mailhat fait donc partie de ces petites paroisses rurales qui dépendaient du grand prieuré cistercien de Sauxillanges.

Un certain nombre de renseignements concernant l'église de Mailhat provient du cartulaire de Sauxillanges. L'église primitive Sainte-Mère-de-Dieu, Marie Maxliacus (Mailhat) appartenait pour moitié à dame Philippa, épouse de Robert de Banciac ; celle-ci donna son bien au Seigneur Dieu et à Saint Pierre de Sauxillanges pour la sépulture de son époux Robert et la Rédemption de son âme. Plus tard, les fils de Philippa donneront à Sauxillanges la moitié de la dîme de Mailhat pour la rémission de leurs péchés.
La deuxième moitié de l'église de Mailhat appartenait à Pierre Bejenitz, qui le donne également à Saint-Pierre-Saint-Paul de Sauxillanges.
D'autres personnages, Bertrand dit de Mauvais sang, Amblard et le prêtre Witard, donneront des biens attachés à l'église de Mailhat ou des terres de Mailhat pour avoir le droit soit d'être moine, soit d'être enterrés à Sauxillanges ou pour que les moines prient pour leur Rédemption et celle de toute leur famille. A cette époque, on retrouve beaucoup cette recherche de la rédemption dans les donations et dans les testaments ; à partir des donations de terres cultivables, les prieurés mettent en valeur les domaines monastiques. Ils doivent en contrepartie les prières prés des tombeaux des donateurs et de leur famille.
Mailhat est donc devenu un prieuré-cure clunisien ; le curé était nommé par le prieur de Cluny. C'était un membre du clergé séculier, chargé entre autres, des baptêmes, de prêcher et de confesser. Deux moines étaient détachés de l'abbaye de Sauxillanges et devaient s'arranger avec le curé. Ils étaient chargés de prier pour les morts et de veiller sur la dîme due à Sauxillanges. La dîme était pour le monastère de Sauxillanges. Ce qui restait au curé était représenté par une partie des offrandes (les dons aux mariages, visites des malades, confessions, messe pour les morts) et divers droits, comme les droits de sépulture qui représentaient une part notable du budget paroissial. L'entretien de l'église était reparti entre le monastère de Sauxillanges, les paroissiens et le curé desservant.
Le prieuré-cure de Mailhat était primitivement dédié à Saint Jean Baptiste. Au XIVème siècle, lorsque les moines bâtirent la chapelle Nord, au niveau de la 2ème travée de la nef, pour s'y faire inhumer, ils dédièrent l'église à Notre Dame, et saint Jean Baptiste devint alors le second patron de l'église. La fête patronale passa du 29 août (décollation de saint Jean Baptiste) au 15 août (assomption de la Vierge Marie).
Au XVIIIème siècle, Mailhat est toujours clunisienne car en 1703, une visite pastorale de l'évêque François nous apprend que la nomination du curé de Mailhat est faite par le prieur de Sauxillanges. Il n'est pas fait mention des 2 moines.
En 1790, en France, la nationalisation des biens du clergé et la suppression des ordres religieux, puis en 1792, la suppression de tous les monastères mettent fin définitivement à l'ère clunisienne. Mailhat cessa d'être chef lieu de la paroisse Mailhat-Lamontgie le 31 décembre 1782 au profit de Lamontgie qui devint chef lieu de commune.

Voici brossé sommairement l'histoire clunisienne de la petite église romane de Mailhat. En 1859, elle fut classée sur la liste des Monuments Historiques. En 1902 et 1903, la commune et l'Etat financèrent des travaux de réparations qui furent repris en 1956.
En octobre 1991, est créée l'association des Amis de l'Eglise de Mailhat, dont le but est la promotion culturelle, historique et spirituelle du monument. Grâce à son action, un nouveau plan de restauration, financé par la Direction régionale des Affaires culturelles, le département du Puy de Dôme et la commune de Lamontgie, a débuté en 1994.

L'association des Amis de l'Eglise de Mailhat voudrait aujourd'hui souligner la chance qu'elle a d'avoir toujours trouver dans la municipalité de Lamontgie et plus particulièrement dans la personne de son maire, Monsieur Jarlier, une écoute attentive et une aide précieuse pour les démarches de restauration. C'est une charge lourde pour une petite commune d'avoir à entretenir un tel trésor. Il serait bien heureux que les autres instances de tutelle aient la même bonne volonté ! Puisse l'appartenance à la fédération des sites clunisiens l'aider à avoir un peu plus de poids pour poursuivre l'effort de restauration... L'association a le sentiment aujourd'hui de faire partie d'une grande famille de privilégiés, celle des sites clunisiens, unis par le même héritage historique de beauté et de spiritualité .
Cette pierre de lave émaillée représentant le logo de la Fédération en est le symbole et en marque également l'exigence. Sachons en être dignes !
Page précédente : Le statuaire  Page suivante : Fédération des sites clunisiens 

 
uggs black friday sale Piumini Monlcer uggs black friday uggs cyber monday coach black friday uggs black friday coach black friday beats by dre black friday north face black friday ugg boots black friday north face cyber monday beats by dre black friday north face black friday moncler doudoune beats by dre black friday Hollister Black Friday Lululemon Black Friday Moncler Pas Cher Uggs Black Friday uggs black friday cheap lebron 11 lebron 11 Uggs Cyber Monday deals Uggs Cyber Monday uggs black friday beats by dre black friday . Michael Kors Black Friday uggs black friday Hollister Black Friday North Face Black Friday North Face Black Friday uggs black friday foamposites for sale doudoune moncler Air Jordan pas cher Moncler Outlet beats by dre black friday Uggs Black Friday Uggs Black Friday sale uggs black friday Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Black Friday Beats By Dre Black Friday Beats By Dr Dre Black Friday Beats By Dre Black Friday Coach Black Friday North Face Black Friday Michael Kors Factory Outlet Hollister Black Friday Hollister Black Friday Hollister Black Friday beats by dre cyber monday beats by dre cyber monday